vendredi 23 juin 2017

Communiqué de Hervé de Lépinau suite à la nomination au gouvernement de Brune Poirson

Lepinau 1
Communiqué de Hervé de Lépinau , Conseiller départemental de Vaucluse et conseiller municipal de Carpentras du 22/06/2017

L’entrée au gouvernement de Mme Poirson, alors qu’elle a été élue d’une courte avance il y a 5 jours, caractérise une sorte d’abus de confiance au préjudice des électeurs de la 3ème circonscription de Vaucluse et un certain mépris de cette République En Marche pour les classes moyennes et provinciales. Faire campagne en ânonnant «je serai proche de vous » pour immédiatement accepter un maroquin ministériel une fois élue, démontre en tant que de besoin que cette dame privilégie une carrière personnelle au détriment d’un engagement quotidien sur un territoire pauvre dont elle se moque en définitive.

Je rappelle que son programme se résumait à « battre le FN », ce qui est un peu court dans un département frappé par un chômage de masse, une insécurité préoccupante et une immigration en marche. Mme Poirson a fait son petit tour de marché sur la circonscription le temps d’une campagne éclair pour monter illico presto à Paris, avec son bâton de maréchal en bandoulière.

Les agriculteurs, les automobilistes et les foyers qui n’arrivent plus à se chauffer correctement l’hiver vont très rapidement goûter à l’écologie dogmatique de la nouvelle secrétaire d’Etat chargée de la Transition écologique. Avec Brune, ce sera encore plus de normes, de taxes et de bons sentiments pour la planète, au préjudice du pouvoir d’achat des Français et de l’emploi en général.

Il est d’ailleurs cocasse de constater que le Parti communiste, mais aussi la France Insoumise à demi-mot, aient appelé à voter pour une représentante de la mondialisation heureuse et du capitalisme agressif. L’extrême gauche, l’idiot utile du Grand Capital en quelque sorte !

Les abstentionnistes vont certainement regretter d’être partis en week-end à la mer car la note écologique va être salée. Et ce n’est pas faute de les avoir prévenus.

Page Facebook de Hervé de Lépinau