mercredi 28 juin 2017

DCNS change de nom en "Naval Group" : un symbole déplorable du recul culturel de la France

Philippot 04022017

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National du 26/06/2017

L’annonce aujourd’hui du changement de nom de DCNS (ex-Direction des constructions navales) en « Naval Group » est un symbole déplorable qui marque le peu de cas que font les grands groupes français pour leur identité nationale etla défense de notre langue. Après Gaz de France devenue « Engie », c’est en effet un nouveau fleuron national qui internationalise son nom, et donc son identité, sans aucune raison valable.

Ceci est d’autant plus incompréhensible dans le cas de DCNS qu’il s’agit d’un groupe de défense, qui se flatte, à raison, de ses « 400 ans d’histoire » et dont les activités dépendent essentiellement de l’Etat, que ce soit par les commandes publiques, le soutien à la recherche, l’actionnariat ou les autorisations d’exportations.

Si l’on devine le signal que le groupe entend envoyer vers l’international, ce changement de nom, qui nie l’identité française de DCNS, n’en n’est pas moins aussi inutile qu’insupportable. Aucun État étranger n’achète d’armement en fonction de pareilles considérations markétings.

Il s’agit donc là d’une énième capitulation culturelle, encouragée par le gouvernement (principal actionnaire de DCNS), pour fondre toujours plus notre pays dans la mondialisation, en niant l’identité nationale de ses entreprises, même les plus anciennes et les plus stratégiques.

Front National