dimanche 11 juin 2017

Législatives dans le Jura: les duels UMPS du second tour

Urne élection

Le Progrès publie les résultats du premier tour des élections législatives dans les trois criconscriptions du Jura :

"1ère circonscription : Danielle Brulebois (REM) et Cyrille Bero (LR-UDI) au second tour

La candidate de la République en marche arrive largement en tête dans la circonscription avec 35,54 % des voix. Elle devance Cyrille Brero, le candidat LR-UDI soutenu par le député sortant Jacques Pélissard, qui recueille 17,73 % des suffrages. Dans la circonscription, le Front National Jean-Paul Ecard arrive en 4e position (12,38%), derrière Gabriel Amard de La France insoumise (14,22%).

2e circonscription : la candidate de La République en Marche talonne la députée sortanteLes Républicains

Marie-Christine Dalloz, qui brigue un troisième mandat sur la deuxième circonscription du Jura, est arrivée en tête de ce premier tour, en recueillant 29,17% des suffrages. Elle est suivie de près par Anne Prost-Grosjean, la représentante de La République en Marche, qui a recueilli 27,24% des voix. En troisième position on retrouve Julie Lançon, la candidate de La France Insoumise, avec 12,10% des suffrages. Dimanche prochain, le second tour verra s’affronter Marie-Christine Dalloz et Anne-Prost Grosjean.

3ème circonscription : duel Sermier (LR) Bard (LREM) pour le second tour

Le député sortant Jean-Marie Sermier (LR), par ailleurs maire de Dole, arrive en tête sur la circonscription il sollicite un 4ème mandat avec 32,25% des suffrages. Paul Henri Bard, le candidat de La République En Marche, totalise 26 ,42% des voix. Les deux hommes s’affronteront au second tour. La très forte abstention empêche l’extrême-droite d’être présente (le FN fait 16,46%) et évite la triangulaire.

Le candidat de la France Insoumise Jean-Bernard Marcuzzi arrive en 4ème position, avec 13,95% des voix. Sauf à Dole, où il arrive en 3ème position. La candidate de la « gauche plurielle », Laurence Bernier, frôle les 8%, loin derrière. Le second tour s’annonce périlleux pour le député sortant, qui devra mobiliser fortement une partie des abstentionnistes pour espérer l’emporter."

On notera l'immense neutralité journalistique qui attribue le terme "extrême-droite" au mouvement patriote, alors qu'il suffit de consulter les sites étatiques et notamment celui du ministère de l'Intérieur pour se rendre compte que le FN n'est pas considéré de telle sorte. Puis le nom de Stéphane Montrelay, notre candidat malheureux sur la troisième circonscription avec le plus important résultat du mouvement pour le Jura, n'est pas même cité...

Dimanche prochain, il est à parier que nombre d"électeurs frontistes ne se rendront pas dans les bureaux de vote...

GS