mercredi 28 juin 2017

Non à l’affichage du communautarisme LGBT dans les transports publics en Ile-de-France !

Audrey Guibert FN 91

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe FN-IDF Bleu Marine au Conseil régional d’Île-de-France, et d’Audrey Guibert, conseillère régionale et administratrice d’Ile-de-France mobilités ( = STIF) du 28/06/2017

A l’occasion du conseil d’administration du STIF qui se tient ce mercredi 28 juin 2017, nous déplorons une fois de plus la démagogique et absurde politique de la gauche francilienne.

En lisant les amendements déposés par certains administrateurs de gauche (PS et EELV) sur l’avenant au contrat 2016-2019 SNCF/STIF, nous pouvons notamment lire ceci : « Un article 1 bis est ajouté, rédigé comme suit : Invite la SNCF à pavoiser ses gares et infrastructures aux couleurs du Rainbow Flag à l’occasion de la Marche des Fiertés LGBT d’Ile-de-France et durant la Quinzaine des Fiertés qui la précède. (…) Demande à la SNCF de lancer une campagne de sensibilisation contre le « manspreading » dans les transports en commun par le biais d’affichages et de nouveaux pictogrammes à bord des rames. »

Force est de constater que les préoccupations de ces rédacteurs (Isabelle Beressi, Francois Kalfon, Jonathan Kienzlen, Christophe Najdovski, Pierre Serne) se situent bien loin des nombreux problèmes rencontrés au quotidien par les usagers franciliens. Les retards à répétition, les conditions de transport déplorables, le matériel trop souvent en panne ou encore l’insécurité chronique dans les transports en commun ne semblent en effet pas les choquer outre mesure.

Ces élus préfèrent afficher les couleurs du communautarisme LGBT sur les transports publics sous prétexte de la « Marche des fiertés ».  

Ils considèrent par ailleurs le « manspreading » (« l’étalement masculin » en français, lubbie féministo-médiatique du moment) comme enjeu fondamental à traiter au sein d’un avenant au contrat entre la SNCF et le STIF ! Chacun remarquera le sens des priorités de la gauche francilienne en matière de transports.

A l’inverse, le Front National a déposé 8 amendements en phase avec les inquiétudes réelles des franciliens : contre la hausse des tarifs des titres et abonnements de transports en Ile-de-France, pour l’avancée de travaux de mise en accessibilité de la gare de Savigny-le-Temple, pour la fin d’une rupture de charge envisagée sur la branche sud du RER D à Corbeil-Essonnes, pour l’étude de l’équipement des rames du RER D d’un système de ventilation réfrigérée, contre la suppression de trains du RER B sur certains tronçons, pour le prolongement d’une ligne de bus dans l’Essonne

Ces amendements illustrent à quel point le Front National s’engage en faveur d’un avenir meilleur dans le domaine des transports en Ile-de-France et se porte comme un véritable porte-voix des usagers franciliens.

Front National