mardi 13 juin 2017

Un choix clair

Isoloir

Ce dimanche 18 juin, les électeurs de 119 circonscriptions de notre pays auront donc à choisir entre donner à Emmanuel Macron une assemblée de députés godillots -qui n'auront nullement à réfléchir en plus, puisque de toute façon les textes seront pris par ordonnances !- et des représentants patriotes.

Le choix est donc évident.

En Franche-Comté, seules trois circonscriptions seront dans ce cas de figure : la 4ème circonscription du Doubs Sophie Montel sera présente face aux candidat multicarte (PS et LREM) Frédéric Barbier, et les 1ère et secondes circonscriptions de Haute-Saône avec les qualifications de Léonie Cugnot  qui affrontera la macroniste Barbara Bessot-Ballot et Maurice Monnier qui aura devant lui Christophe Lejeune, maire DVG de Baudoncourt, qui porte lui aussi les couleurs de la République en marche.

Pour ce qui est du Jura (félicitations renouvellées au Progrès qui nous qualifie encore d'extrémistes de droite et à plusieurs reprises ce matin !) le choix des électeurs patriotes sera donc personnel.

Et personnellement je choisis de ne pas choisir , je voterai mais j'irai , comme je l'ai fait aux élections de 2012, glisser un bulletin estampillé FN dans l'urne.

Car, et c'est valable pour les trois circonscriptions jurassiennes, le vote pour un candidat LR qui de toute façon s'accordera en toutes circonstances avec les décisions gouvernementales et celui pour un représentant de LREM c'est  selon l'expression populaire ramenée d'Afrique du Nord, kif-kif.

Entre la peste et le choléra qu'ils disaient...

GS