jeudi 29 juin 2017

Une opposition… macroniste !

Solere LR

Comme on pouvait s’y attendre, Les Républicains se déchirent entre « constructifs » et opposants à Macron, au grand bénéfice de ce dernier. Le divorce LR a été consommé en direct à l’Assemblée avec l’élection du questeur de l’opposition.

La répartition des postes et des candidatures au sein de chaque groupe au Palais Bourbon avait duré un quart d’heure l’année dernière. Elle s’est prolongée de 15 heures à minuit, mercredi, avec suspension de séance et tractations. Alors qu’Eric Ciotti avait été élu au sein des Républicains pour le poste très convoité de questeur réservé à l’opposition, Thierry Solère, chef de file des constructifs, a présenté sa candidature. Avec l’appui des députés En Marche, il a largement battu Eric Ciotti ce qui a rendu fou de rage le président du groupe LR Christian Jacob : « C’est la majorité qui choisit son opposition, ça n’était jamais arrivé ! Je tiens à dénoncer ce scandale démocratique et ce hold-up institutionnel. L’opposition n’aura aucune possibilité de contrôler la préparation et l’exécution du budget de l’Assemblée nationale qui seront réalisées en toute opacité par la majorité et ses alliés. »

Mercredi soir, la colère s’est propagée dans l’hémicycle, les députés LR refusant de participer à l’élection des bureaux de l’Assemblée nationale (vice-présidents et secrétaires).

Et pourtant Ciotti avait pris soin de faire jouer « ses relations avec Nicolas Sarkozy et Bruno Retailleau », nous dit Le Figaro : « Son score est un signal d’alarme pour eux» Si tant est qu’ils ne se sont pas déjà pris toutes les portes dans la figure… « Cela montre que les anciennes écuries sont en train d’exploser », analyse un cadre anonyme du parti. Basse tambouille et petits arrangements entre ceux qui mangent dans la main de Macron et ceux qui ont encore des velléités d’incarner une opposition, on ne les changera pas !

Sans compter que le job du questeur est rétribué à plus de 18 000 euros mensuels (contre 13 000 pour un député lambda) avec de gros avantages en nature (appartement de fonction de 400 mètres carrés, salons pour des cocktails ou des réceptions, assistants de direction, maître d’hôtel-chauffeur etc.)

A force de fréquenter nos amis LR et autres fillonistes on a compris que leurs motivations ne relevaient pas que de la seule noblesse du combat pour la France.

C’est bien fait pour les LR, ils n’ont qu’à tendre la main aux seuls opposants de l’Assemblée les moins loin d’eux, ceux du groupe Front National. Et ce pour des alliances même ponctuelles afin de s’opposer au pouvoir absolu du nouveau président à nouveau illustré par l’affaire de ce « questeur de l’opposition » qui est en réalité un adorateur de Macron.

Par Caroline Parmentier le 29/06/2017

Présent