jeudi 6 juillet 2017

Anne Hidalgo veut toujours plus de migrants à Paris et en France

Wdsj 1

Communiqué de Wallerand de Saint Just, secrétaire de la fédération du Front national de Paris du 06/07/2017

« La situation actuelle est intenable et doublement indigne pour les migrants comme pour les habitants ». C’est sans doute la seule partie de l’intervention d’Anne Hidalgo depuis le centre pour migrants de la porte de La Chapelle, avec laquelle nous sommes d’accord.

On retrouve sinon dans son projet les divagations habituelles de la politique d’encouragement de l’immigration de masse

« répartition organisée des migrants sur l’ensemble du territoire », « Fonds d’accueil d’urgence des migrants humanitaires» doté de 10 millions d’euros par an, délai pour travailler réduit de 9 à 6 mois, les chômeurs français apprécieront. Et hausse de 98 millions d’Euros, pour un total de 446 millions par an d’ici 2022, des fonds consacrés à l’accueil.

Et cette perle : s’inspirer « d’expériences locales comme celle du centre de premier accueil humanitaire ouvert en 2016 à Paris », c’est à dire précisément le lieu de toutes les dérives qui justifient son discours du jour. La particularité d’aujourd’hui réside toutefois en ce qu’Anne Hidalgo réclame le vote d’une loi pérennisant les mesures en faveur des clandestins.

Le Front National déplore qu’Anne Hidalgo ne prenne pas la mesure réelle d’un problème qu’elle a elle même contribué à créer en participant avec son centre à l’appel d’air permanent vers la France et vers Paris. Pendant que des dizaines de milliers de clandestins, qui n’ont rien de réfugiés, débarquent chaque semaine en Europe, nos compatriotes dorment dans leur voiture ou dans une tente à l’entrée du village.

Il est indécent de vouloir continuer à attirer ces clandestins sur notre sol.

Qu’on crée 100 places, il en arrivera 1000, qu’on en crée 1000, ils viendront 10 000.

Nous demandons l’envoi d’un message clair aux candidats à l’immigration : nous ne pouvons pas les accueillir, nous ne le ferons pas, et toute personne entrée illégalement sur notre sol en sera expulsée.

Front National