samedi 1 juillet 2017

Clichy : les prières musulmanes ont lieu devant la mairie

Clichy prière de rue

À Clichy-la-Garenne, les alentours de la mairie sont quotidiennement le théâtre de prières de rue musulmanes. En cause, l'expulsion des fidèles d'un lieu de culte, dont la municipalité est propriétaire. L'association de La Grande Mosquée de Clichy demande donc à la mairie de trouver une solution durable, selon Le Parisien.

Le maire ne veut pas continuer avec nous

Ezzeldine, un membre de l'association, dénonce que la porte du dialogue est fermée avec la mairie. Nous, nous ne lâcherons pas, dit-il. Réponse du maire, Rémi Muzeau : “Je ne discute pas avec ceux qui prient dans la rue. Ce ne sont pas des Clichois. Après un accord dans le cadre du ramadan, le problème est toujours là, et la ville ne devrait pas le résoudre. “Nous avons déjà fait ce qu’il fallait pour les musulmans à Clichy. La salle des trois pavillons (fréquentée par un autre groupe de musulmans, ndlr) est très bien. Les fidèles en sont très contents”, se défend l'édile.

Sauf que ce dernier lieu de culte est saturé les jours de grande affluence, précise Le Parisien. Et l'association de La grande mosquée de Clichy refuse de s’y rendre, estimant que les musulmans clichois doivent avoir leur propre mosquée

La solution semble donc être une nouvelle salle de prière, surtout que l'association a “l’argent pour acheter un terrain, selon Ezzeldine, qui ajoute : “Mais le maire ne veut pas continuer avec nous. L'intéressé, de son côté, dit ne pas êtredu tout opposé à ce qu’il y ait un deuxième lieu de culte. La municipalité ne dispose simplement pas de terrain pour le moment”. Pour l'heure, l'association de fidèles serait en négociations avec un bailleur privé pour un nouveau local.

Le 01/07/2017

Valeurs actuelles