mercredi 19 juillet 2017

Démission du général Pierre de Villiers : les Armées perdent un défenseur acharné

Marine Bureau 1

Communiqué de presse de Marine Le Pen du 19/07/2017

La démission du Chef d’État-major des armées, le général Pierre de Villiers, est une très mauvaise nouvelle pour les armées françaises qui perdent un homme d’une valeur inestimable qui s’est toujours attaché à défendre ses troupes, sans jamais manquer à ses obligations et gardant toujours à l’esprit l’intérêt supérieur du pays et de sa sécurité.

Cette démission illustre les dérives très graves et les limites très inquiétantes de Monsieur Macron, aussi bien dans son attitude que dans sa politique.

Humilier devant ses troupes un homme comme le général de Villiers n’est pas digne d’un vrai chef des Armées.

Sabrer dans le budget de la Défense, au mépris de sa propre parole et des dangers du monde, n’est pas digne d’un chef d’État lucide et responsable.

La démission du Chef d’État-major des armées, événement rarissime, doit alerter l’ensemble des Français sur les risques que la politique de Monsieur Macron fait peser sur notre sécurité et la défense de nos intérêts vitaux.

Le Front National continuera à se battre pour que les Armées françaises disposent d’un budget équivalent à au moins 2% du PIB, puis tende vers les 3%, soit le minimum que la Nation leur doit.

Front National