samedi 1 juillet 2017

Des fonctionnaires et des milliardaires

Fonctionnaires


Par Pierre Van Ommeslaeghe * le 01/07/2017

Le gouvernement actuel découvre avec indignation que le budget laissé par le précédent gouvernement est insincère. Selon la Cour des comptes, il manque neuf milliards d’euros pour qu’il soit équilibré. Nul doute qu’Emmanuel Macron, président de la République, réclamera des comptes au ministre de l’Économie du gouvernement Hollande qui a préparé ce budget… Emmanuel Macron.

Mais les conséquences de l’incurie du ministre Macron, le PrésidentMacron les fera porter sur les fonctionnaires. Le point d’indice, base du calcul du traitement des fonctionnaires, avait été augmenté de 1,2 % l’an dernier : retour au gel. Suppression du supplément familial. De même pour les primes de ceux affectés outre-mer. Fin à ces scandales qui empêchent les baisses d’impôts promises !

On s’attend aux applaudissements du bon peuple.

Rappelons quelques faits.

Le point d’indice a été gelé de 2010 à 2017.

Sept années durant lesquelles les fonctionnaires ont vu leur pouvoir d’achat stagner quand ils changeaient d’échelon ; régresser, sinon.

Les fonctionnaires sont loin d’être des nantis et ils ne volent pas leur salaire.

Un gardien de la paix gagne, en début de carrière, 1.555,76 € (1,05 SMIC) bruts pour se faire tirer dessus.

Une infirmière (bac+3) gagne, en début de carrière, 1.626,05 € (1,09 SMIC) pour soigner les malades jour et nuit.

Un professeur des écoles (bac+5) gagne, en début de carrière, 1.654,17 € (1,1 SMIC) pour instruire nos enfants.

Le jeu combiné du gel du point d’indice et de l’inflation fait que la progression de carrière ne permettra à ces fonctionnaires que de maintenir, au mieux, leur pouvoir d’achat.

Sont-ils trop bien payés, ces fonctionnaires ? Est-ce à cause d’eux que la France est au bord de l’asphyxie financière ? Alors que 
M. Philippe fait d’eux les boucs émissaires de la faillite de l’État, le magazine Challenges publie son palmarès annuel des plus grandes fortunes de France. Les dix premières ont vu leur patrimoine augmenter en un an de 33 %, passant de 180,3 milliards à 240,75 milliards. Une augmentation de 60,45 milliards, soit près de sept fois ce qui manque au budget de l’État. Il y a peu de chance que M. Macron aille leur demander un effort. Dans ces dix plus grandes fortunes, il y a les propriétaires de la quasi-totalité des médias qui ont fait campagne pour son élection. Ils pourraient lui demander « Qui t’a fait Président ? »

Posons-nous la question : qui coûte le plus cher à la France ? Qui lui rend le plus de services ? Qui sont les sangsues qui affaiblissent notre pays ?
 
* L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici.