samedi 15 juillet 2017

Fête nationale : 897 voitures ont été brûlées dans la nuit des 13 et 14 juillet


Les soirées des 13 et 14 juillet, au cours desquelles toutes les communes de France organisent leurs traditionnels feu d'artifice et bal populaire, ont été émaillé, comme chaque année, par des mises à feu de voitures. En 2017, le ministère de l'Intérieur a comptabilisé pas moins de 897 véhicules brûlés lors des deux dernières nuits. En outre, 368 personnes ont été placées en garde à vue.

Un chiffre en très légère hausse par rapport à l'année 2016. L'an passé, 855 véhicules avaient pris feu quand 577 personnes avaient été placées en garde à vue. Le ministère estime, dans son communiqué, que l'importante mobilisation des forces de l'ordre a permis de limiter le nombre d'incidents.

"La très importante mobilisation des forces de l'ordre, auxquelles Gérard Collomb souhaite rendre un hommage appuyé, a permis de limiter sensiblement le nombre d'incidents et notamment de rixes sur la voie publique commises en marge des festivités du 14 juillet", a souligné Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur

"Au cours de plusieurs épisodes de violences urbaines, nos forces de sécurité ont été la cible d'agressions intolérables, dont les auteurs auront à répondre devant la justice. Tout comme seront poursuivis les auteurs d'incendies de véhicules, évidemment toujours trop nombreux", a poursuivi M. Brandet.

13 fonctionnaires et militaires ont été blessés, notamment à Sevran.

Par Ludovic Galtier le 15/07/2017

RTL