jeudi 10 mai 2018

Éoliennes : la destruction de nos paysages



Communiqué de presse de Patrick Deroindélégué départemental du Front National des Hautes Alpes du 09/05/2018

Le conseil municipal de St Julien en Beauchene vient de donner son accord à la société Valorem pour ériger six éoliennes de 144 mètres de hauteur sur sa commune. Ces constructionsdestinées à satisfaire l’électorat bobo et citadin d’Emmanuel Macron se construiront aux dépens des populations concernées au premier chefcelles qui se trouvent sur les communes défigurées par ces monuments de fer et de béton. La Cour des Comptes, dont la qualité des rapports est unanimement reconnue, parle dans son langage châtié de dysfonctionnements et de coûts exorbitants pour un rendement dérisoire.

Les méfaits de ces installations sont innombrables : coûtbétonnage irréversiblepollution visuelle et sonoredestruction d’oiseauxnon-prise en compte du démantèlement mais surtout, l’on oublie que l’on a besoin d’électricité quand il fait chaud ou froid, donc en période anticycloniquesans vent, et non quand il fait doux, donc en période dépressionnaire, là où tournent ces gigantesques moulinsEt lorsque l’on nous parle de bénéfices pour l’économie, ils profitent essentiellement aux fabricants, tous étrangers.

Les Hautes-Alpes, qui vivent essentiellement du tourisme, ne méritent pas de voir ses paysages défigurésLes autres départements non plus d’ailleurs ; ainsi, si nos voisins bas-alpins ont pu obtenir l’annulation du projet  de Peipinun autre chantier est prévu sur la montagne de Lure, combattu par tous les défenseurs de la nature. La fédération départementale du Front National des Hautes-Alpes, à l’instar de celle des Alpes de Haute-Provence et de nombreuse autres fédérations, demande un moratoire immédiat sur le bétonnage de nos montagnes et la consultation par voie de referendum local des populations concernées.

Note BYR : Dans notre département du Jura, la commune de Chamole (à proximité de Poligny) a depuis 2017 six éoliennes, tandis qu'en ce qui concerne le Nord-Jura, ce sont des projets de 11 éoliennes sur la région de Gendrey qui sont envisagés, ainsi que sur les communes de Dammartin-MarpainMont-sous-Vaudrey (où un projet de 10 éoliennes est envisagé) Souvans et Petit-Noir. Pour la région du Sud-Revermont (sur le territoire des communes-entre autre- de Saint-Agnès et Beaufort) un parc est en projet, sur Lons, le conseil municipal de Perrigny a donné son accord à une étude de faisabilité , Tandis que plus au Sud, le Parc Naturel du Haut-Jura envisage lui aussi nombre de chantiers.

Comme pour pratiquement l'ensemble des régions et départements de Francenous ne pouvons que déplorer cet étrange course à l'éolien qui serait la seule alternative écologique pour les années à venir mais, qui, comme le souligne Patrick Deroin défigure nos communes et nos paysages et ce pour un rendement énergétique proche du zéro.