mardi 1 mai 2018

Quand le Lider Maximo Mélenchon n'assume pas...


Jean-Luc Mélenchon nous explique ce soir dans un tweet que les auteurs des dégradations et des véritables combats de rue menés contre les forces de l'ordre dans les rues de la capitale en marge du défilé des syndicats sont "Sans doute des bandes d’extrême droite", suivez mon regard...

Le moins que l'on puisse dire c'est que Jean-Luc Mélenchondéputé LFI de Marseillen'assume pas vraiment sinon ses amitiés du moins les connections idéologiques qu'il y a assurément entre lui et ses amis et les casseurs vétus de noir qui ont déchaînés leur violence détruisant magasins, restaurants et mobiliers urbains.

Et, bien évidemment, ce sont les contribuables parisiens et ceux de la Région Ile-de-France qui vont payer les réparations car ne nous y trompons pas, les impôts locaux qu'Anne Hidalgo ne manquera pas de relever vont probablement s'en ressentir.

La présidente du FN s'est exprimée elle aussi sur le sujet : " Inacceptable saccage de Paris par les milices d’extrême-gauche, galvanisées par le laxisme du pouvoir. Il est temps de frapper fort sur ces agitateurs professionnels ! "

Tout comme notre présidente qui elle n'a pas peur de désigner clairement les casseurs, je pense qu'il est d'une urgence absolue que le gouvernement prenne les mesures qui s'imposent face à ces milices armées... Hélas, les alternoiements que l'on ne peut que constater à Notre-Dame-des-Landes où sévissent les mêmes zombies ne présage rien de bon.

GS