dimanche 24 juin 2018

Le « prêche » de Carole Delga


Communiqué de presse de Julien Sanchez, Président du Groupe Rassemblement National au conseil régional d’Occitanie, Porte-parole du Rassemblement National du 24/06/2018

Le groupe Rassemblement National au conseil régional d’Occitanie condamne avec la plus grande fermeté la présence officielle de la Présidente du conseil régional d’Occitanie lors de l’inauguration de la grande mosquée de Toulouse.

Pire encore, la présence du nom de la présidente du conseil régional sur une plaque inaugurale de ce bâtiment cultuel à l’architecture volontairement provocatrice (plus de 2000m2 de plancher, avec minaret et une coupole dorée visibles depuis le périphérique) suivie de sa prise de parole puis de sa présence derrière une table comportant des inscriptions en langue arabe au cours de cette inauguration sont une injure faite à l’identité nationale de la France, et plus récemment au principe de laïcité qui n’intéresse décidément Carole Delga que lorsqu’il s’agit de s’ériger contre les traditions françaises ou les pratiques chrétiennes.

Avec l’inconséquente Carole Delga, le communautarisme et le clientélisme électoral atteignent des sommets, quitte à mettre en lumière de flagrantes contradictions.
Ainsi, celle qui défilait il y a encore quelques jours à Toulouse pour la Gay Pride en distribuant des fleurs sur un char du conseil régional demandera-t-elle à la grande mosquée de Toulouse d’adhérer au label « établissement Occitanie Gay Friendly » qu’elle vient de lancer à Montpellier ?

Alors que le conseil régional d’Occitanie ne possède 3 ans après la fusion des régions aucun hémicycle suffisamment grand pour accueillir ses 158 élusCarole Delga proposera-t-elle bientôt de louer la grande mosquée pour y tenir les séances plénières ou les commissions égalité hommes/femmes du conseil régional ?

Au-delà du symbole, rappelons par ailleurs et à titre informatif que notre région a été une des plus durement touchées en termes de nombre d’attentats islamistes.

Comment la présidente d’une institution importanteancien Ministre, peut-elle prendre la parole dans une mosquée où l’on prêche en langue arabe et dont l’imam (Monsieur Tataï) cite dans un prêche dont la vidéo est diffusée sur internet Monsieur Youssef Al-Qaradawi, l’idéologue des Frères Musulmans, pourtant connu pour prescrire le meurtre des apostats, des juifs et des homosexuels (interdit de séjour en France) ?

De Trèbes à Toulouse en passant par Montauban, les habitants d’Occitanie sont aujourd’hui choqués par la gravité des choix et du comportement de la Présidente de leur conseil régional.

Par sa présence dans les mêmes conditions, Jean-Luc Moudenc, Maire LR de Toulouse, montre la duplicité et le clientélisme électoral de la fausse droite, nuisible pour la France et nos territoires.

Le Rassemblement National demande aux habitants d’Occitanie de ne pas avoir la mémoire courte et de réagir lors des prochaines élections régionales.

Un Président Rassemblement National du conseil régional ne participerait jamais à l’inauguration d’une quelconque mosquée en Occitanienotre région ne faisant pas partie d’un pays musulman.

Une région administrée par le Rassemblement National valorisera au contraire les traditions françaises et les spécificités de notre pays et de notre région.

Que Madame Delga et tous les communautaristes qui l’entourent profitent bien de leurs derniers mois au conseil régional pour continuer à souiller l’honneur de l’institution régionale.

Nous saurons rendre au conseil régional d’Occitanie sa dignité en 2021.