mardi 26 juin 2018

Paris-8 outragée. Paris-8 martyrisée. Mais Paris-8 libérée !


Communiqué de presse de Génération Nation du 26/06/2018

Les forces de l’ordre ont évacué ce mardi matin un bâtiment de l’université Paris-8 à Saint-Denis, occupé depuis près de cinq mois par une soixantaine de clandestins amenés là avec la complicité de collectifs d’extrême-gauche.

S’il ne s’agit pas du premier cas d’occupation de ce genre – on se souvient notamment des migrants du campus du Tertre, à Nantes – la durée de leur séjour dans les locaux de l’université démontre une complaisance stupéfiante des pouvoirs publics.

Débutée au mois de janvier, l’occupation des migrants a commencé avec l’accord de la présidente de Paris-8 Annick Allaigre et semble n’avoir pris fin, selon une source proche du dossier, que parce qu’un cas de gale parmi les membres du personnel de l’université a été découvert et que certains demandaient à exercer leur droit de retrait !

Faculté la plus sale et la plus dégradée d’Île-de-FranceParis-8 doit sa triste réputation à l’extrême-gauche, qui y a sévi au cours de ces derniers mois avec un acharnement et une impunité insupportable. Selon l’AFP, la présidence de l’université a par ailleurs transmis une liste de 133 noms de personnes présentes de manière illégale sur le territoire et “susceptibles d’être régularisées”.

Nous demandons leur expulsion.

Au nom de tous les jeunes Français désirant étudier dans des conditions décentesGénération Nation adresse aux fonctionnaires de police chargés de l’évacuation son entière reconnaissance et envoie, en cette période de chaos migratoireun message de solidarité envers toute la jeunesse européenne sacrifiée par la folle inconscience de ses dirigeants. Nous avons notamment une pensée particulière pour les étudiants espagnols de Valenceexpulsés en pleine période d’examens de leur logement pour accueillir les clandestins.