lundi 25 juin 2018

Solde migratoire : le gros mensonge de BHL


Mais d'où peuvent bien provenir les données chiffrées de Bernard-Henri Lévy ? Invité d'Europe 1, dimanche 24 juin, le philosophe s'est laissé aller à quelques affirmations sans fondements et très éloignées de la réalité, à l'heure d'aborder la crise migratoire qu'affronte actuellement l'Europe.

« Le solde migratoire est au contraire largement positif en Europe »

Un phénomène que BHL est même allé jusqu'à nier dans sa globalité, affirmations scientifiques à l'appui. « Il n’y a pas de crise des migrants. Le solde migratoire est nul : la balance entre les gens qui quittent l'Europe et ceux qui arrivent est à peu près à 0 », a-t-il expliqué. La réalité, elle, est très loin de ce constat utopique.

Comme le précise Europe 1 ce lundi, « le solde migratoire est au contraire largement positif en Europe, et depuis des années ». Le site de la radio rappelle ainsi que « la commission tient des statistiques précises : la dernière fois que ce solde a été négatif, c’était en 1984, cela ne s’est jamais reproduit depuis ».

La population européenne a même augmenté de 35 millions de personnes depuis 1990 et 77% de cet accroissement démographique est dû seulement au solde migratoire

Le 25/06/2018