mercredi 4 juillet 2018

Dans l’Yonne, le centre 15 ne répond plus


Communiqué de Julien Odoul, président du groupe RN au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et de Julien Guibert, Conseiller régional de l'Yonne du 04/07/2018

Lors de sa conférence de presse organisée lundi 2 juillet à BesançonPierre Pribile, directeur général de l’ARS, a présenté le projet régional de santé 2018-2028. Parmi d’autres mesures, il a annoncé la fermeture du Centre d’appel d’urgence d’Auxerre et son transfert à Dijon d’ici 5 ans au plus tard.

La mobilisation des professionnels de santé et des élus locaux n’y aura rien fait. Après une parodie de concertation qui aura duré trois mois, le représentant de la ministre de la santé en Bourgogne Franche-Comté a finalement décidé de sacrifier les habitants de l’Yonne.

Alors que le décès de Naomi Musenga à Strasbourg a révélé tragiquement les limites d’un Samu qui craque devant l’affluence des appels, le directeur de l’ARS poursuit aveuglément sa politique d’austérité et de métropolisation de la santé en fermant le centre 15 d’Auxerre après avoir débranché celui de Nevers.

Concrètement, cette décision technocratique est lourde de conséquences. Ce sont des temps de prise en charge plus longs et donc des chances de survie diminuées pour les habitants les plus faibles et les plus enclavés.

Une nouvelle fois, les élus du Rassemblement National dénoncent le saccage de notre système de santé par l’ARS guidée par une rentabilité inhumaine qui méprise la santé des habitants de la ruralité. Ils demandent un moratoire immédiat sur toutes les « réorganisations » et suppressions de services de santé en Bourgogne Franche-Comté ainsi que l’instauration d’une véritable concertation avec les élus locaux pour garantir la santé partout et pour tous.

Page facebook du  groupe RN au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté